La richesse de la pêche française !

La Pêche Artisanale Française

En provenance de Bretagne ou de Normandie, les poissons et coquillages des côtes françaises offrent une large variété.
La pêche artisanale côtière est réalisée par de petits bateaux de moins de 16 mètres appartenant à l'artisan-pêcheur qui travaille dessus. Elle est côtière, car la durée de sortie en mer ne dépasse pas 4 jours.

En Direct De Bretagne

21 h, Le Guilvinec. Le Bara Bihan rentre au port après plusieurs jours de pêche, la cale remplie de lieu jaune, églefin, lotte...
Soudain le quai s’anime. La grue vide la cale à grand coup de «container», le poisson (vidé à bord au moment de la pêche) disparaît aussitôt dans la criée où il est trié par espèce et par poids. L’équipe, fière de cette pêche, prépare activement la criée du lendemain.
6 h dans la douceur du matin, les acheteurs s’activent devant les lots de poissons. Sitôt acheté, le poisson disparaît dans l’atelier adjacent à la criée. Là, l’équipe de découpe l’attend de pied ferme. Le geste précis et rapide, la lame affutée, ils cisèlent les filets !
Parmi ces poissons, la reine lotte demande un traitement particulier. Ce monstre des mers à la tête démesurée, exige un travail conséquent.

«La sardine» : une pêche adaptée à sa fragilité

Cette pêche est effectuée sous licences par des petits bateaux côtiers, selon la technique dite de «bolinche». La bolinche est un filet tournant qui encercle le banc de sardines pour remonter délicatement vers la surface une poche de poissons vivants. Les sardines sont ramenées vivantes à bord à l'aide d'une salabarde (sorte d'épuisette de grande taille) et conservées à bord dans des cuves réfrigérées d'eau de mer jusqu'au débarquement.